TAPS

TAPS > Agenda > Détails de l'événement
 

Détails de l'événement

La Grâce

Crédit photos Alex Grisward

La Grâce bénéficie du dispositif Arts Vivants en Alsace.

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Alsace et de l’Agence Culturelle d’Alsace pour la saison 2014/2015.

Mise en scène Jean-Marc Eder

Chorégraphie Michèle Rust
Assistant à la mise en scène Simon Vincent
Scénographie Davis Séchaud et Jean-Marc Eder
Costumes Joseph Valet
Création Lumière Ondine Trager
Création sonore Clémence Gross et Bastien Varigault
Régie générale Luc Fontaine
Dessins Odile Liger

Avec
Xavier de Guillebon
Blanche Giraud-Beauregardt
Bérénice Hagmeyer
Anna Maier
Jérémie Reecht

Production et diffusion Le Mythe de la taverne
Coproduction Relais Culturel de Haguenau
En partenariat avec le Centre Culturel Canadien

Centre Culturel Canadien

Après-coup« Après-coup » à l’issue de la représentation = rencontre et échanges avec l’équipe artistique du spectacle (ouverts au public – entrée libre) Après-coup le vendredi 20 mars 2015 à 20h30

La Grâce

2015
de Michael Lewis MacLennan, traduction Philippe Loubat-Delranc
Compagnie Le Mythe de la Taverne, Colmar
TAPS SCALA
mardi 17 mars à 20h30, mercredi 18 mars à 20h30, jeudi 19 mars à 20h30, vendredi 20 mars à 20h30, samedi 21 mars à 20h30 et dimanche 22 mars 2015 à 17h00

Au cours d’une journée, dans une grande ville, six personnages errent en quête d’une solution définitive à leur incapacité de vivre. Leurs trajectoires croisées forment une chorégraphie urbaine autour de la recherche d’une grâce salvatrice. Mêlant théâtre et danse, la mise en scène de la pièce de l’écrivain canadien Michael MacLennan est signée Jean-Marc Eder.

La pédagogie et la rencontre entre les arts

Jean-Marc Eder est acteur, metteur en scène et pédagogue. Comédien dans la troupe du Théâtre National de Strasbourg (TNS) sous la direction de Stéphane Braunschweig de 2001 à 2005, il fonde à Colmar en 2007 sa propre compagnie Le Mythe de la Taverne. Il a réalisé depuis 3 spectacles qui avaient en commun la confrontation entre le théâtre et les arts plastiques, à partir des écrits de Kandinsky, d’une pièce d’Athol Fugard et des contes de l’illustrateur Tomi Ungerer. Dans son travail de comédien, au sein d’équipes professionnelles ou dans le cadre d’ateliers de théâtre, la pédagogie occupe une place centrale. « Enseigner c’est bousculer, c’est provoquer l’autre, le questionner, mais aussi, c’est interroger ses propres certitudes. »

Une variation chorégraphique et théâtrale sur les relations humaines

Hugh, 50 ans, rencontre Jared, 20 ans, dans un bus. Jared rencontre Ruth, 45 ans, au cimetière. Lonnie, 30 ans, rencontre Thomas, 25 ans, devant son bureau. Paula, 20 ans, rencontre Hugh sur une colline au-dessus de la ville…

Mêlant théâtre et danse, la pièce est une variation autour de la question du Salut aujourd’hui. Il y a quelques dizaines d’années à peine, la réponse à nos angoisses existentielles venait de la religion. Dieu sauvera les hommes en leur accordant sa grâce pour l’éternité. Mais aujourd’hui, dans une époque ultra-réaliste et rationaliste, qui peut nous sauver de la cruauté de notre réalité humaine et sociale ? Avec un humour léger et tendre, l’auteur fait surgir une possible résolution, ancrée dans des tentatives de relations humaines, une grâce temporaire d’homme à homme.

 

Plan du site / RSS / Facebook / Twitter / Contact / billetterie : tél. 03 88 34 10 36, du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30

Ville de Strasbourg

© 2010-2017 TAPS. Un théâtre dans la ville. Mentions légales