TAPS

TAPS > Agenda > Détails de l'événement
 

Détails de l'événement

Dehors devant la porte, il y a…

Mise en scène Nadia Foisil

Conseiller artistique et assistant mise en scène 
François Thomas

Scénographie 
Valérie Etter

Technique corporelle 
Anke Gerber

Régie 
Christian Peuckert

Avec
Emeline Beckmann
Nadia Foisil

Création sonore : Paul Clouvel - Elektramusic

Dehors devant la porte, il y a…

Draussen vor der Tür steht…

Libre adaptation de la pièce Dehors devant la porte. Une pièce qu’aucun théâtre ne veut jouer et qu’aucun public ne veut voir de Wolfgang Borchert
Editions Jacqueline Chambon, Nîmes
Compagnie Menschenstrasse321, Strasbourg
CAVEAU DU SCALA
mardi 14 avril à 20h30, mercredi 15 avril à 20h30, jeudi 16 avril à 20h30, vendredi 17 avril à 20h30, samedi 18 avril à 20h30 et dimanche 19 avril 2015 à 17h00

Beckmann, un soldat allemand revenu du front russe, revient dans une Allemagne dévastée par la guerre. Beckmann, "jeune vieillard", découvre son pays en ruines, tant matériellement que moralement et rencontre des personnages (Dieu, l'Elbe, un colonel, un balayeur, un directeur de cabaret etc.), tous blessés par la guerre, d'une manière ou d'une autre. Ce qu'il a laissé en partant le rejette, le repousse et le disqualifie au moment de son retour. L'Elbe même, dans laquelle il tente de se jeter afin de ne plus subir sa propre disqualification, n’en veut pas.

Dehors devant la porte, il y a… est la réaction d’un humain face à la ruine d’un monde, ruine physique et psychologique. Se pose également au centre de cette pièce la question de la responsabilité des uns par rapport aux autres et de soi face à soi, de la relation entre croyance en Dieu et guerre : écho au sens de la vie (Chaque jour on est assassiné, et chaque jour on assassine). Pourquoi et comment continuer à vivre ? Tout au long de la pièce, Beckmann s’interroge et interroge : continuer à vivre ? Vivre comment ? Vivre à la place de quelqu’un d’autre ?

Tous sont meurtriers tour à tour et trouver une place équivaut à prendre celle de quelqu’un d’autre.

En deçà du rôle du soldat joué par une femme, des interrogations humaines se font jour et se jouent. La question du genre et des genres est traitée par delà les catégories de sexe, d’âge, de lieu, d’époque.

Dans cette mise en scène, le texte adopte un statut équivalent aux éléments plastiques de la représentation. Le travail scénographique se construit parallèlement au jeu de l'acteur. Il s’agit de faire entendre une langue forte, celle de la « Trümmerliteratur », à la lecture d’une actualité mondialisée, compétitive, désincarnée et dans le même temps locale, individuelle et intime.

 

Plan du site / RSS / Facebook / Twitter / Contact / billetterie : tél. 03 88 34 10 36, du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30

Ville de Strasbourg

© 2010-2017 TAPS. Un théâtre dans la ville. Mentions légales