TAPS

TAPS > Agenda > Détails de l'événement
 

Détails de l'événement

Angelo, Tyran de Padoue

Crédits photos
Arthur Pequin (gauche, centre)
Pierre Heckler (droite)

Coproduction NEST-Centre dramatique National de Thionville-Lorraine, Centre Culturel André Malraux- Vandœuvre-Lès-Nancy, Théâtre Ici et Là - Mancieulles, Scènes Vosges - Epinal

Avec le soutien de la DRAC Grand Est, du Jeune Théâtre National, de la Spedidam

Mise en scène et dramaturgie
Cécile Arthus

Avec Eugénie Anselin, Yann Berthelot, Vincent Chatraix, Heidi Brouzeng, Lazare Herson Macarel, Fabien Marais, Estelle Meyer Adaptation, écriture et dramaturgie Jean-Marie Piemme Lumière et scénographie Sébastien Michaud Conception visuelle, scénographie et costumes Ingrid Pettigrew Régie générale, scénographie et construction Christophe Boisson Musique et son Clément Bouvier Vidéaste Lino Tonelotto Régie son Perceval Sanchez Régie lumière Vincent Urbani Assistante costumes Chantal Lallement Assistante régie Adeline Tanne

Après-coup« Après-coup » à l’issue de la représentation = rencontre et échanges avec l’équipe artistique du spectacle (ouverts au public – entrée libre) Après-coup le jeudi 31 mai 2018 à 19h00

Angelo, Tyran de Padoue

Création 2015
De Victor Hugo
Oblique Compagnie, Thionville
TAPS SCALA
mercredi 30 mai à 20h30, jeudi 31 mai à 19h00 et vendredi 1 juin 2018 à 20h30
acheter en ligne

Je suis l’outil avec lequel un peuple torture un autre peuple ; ces outils-là s’usent vite

Tout-puissant gouverneur de la République de Venise, Angelo est aussi un tyran paranoïaque, autoritaire et jaloux. Il aime sa femme Catarina et sa maîtresse Tisbé, toutes deux secrètement amoureuses de Rodolfo. Fausse déclaration, déchirement, mensonge, jeux de pouvoir, coup de théâtre et voilà la mécanique du drame romantique qui s’emballe dans ce triangle amoureux jusqu’au sacrifice final.

Victor Hugo déploie sa tragédie shakespearienne en trois journées de folies amoureuses où chacun veut se sauver et sauver l’être aimé. À travers les archétypes du pouvoir, de la convoitise, de la jalousie, de la tyrannie des sentiments et les rapports de force entre des personnages tentant désespérément d’échapper à l’ordre moral, la poésie hugolienne questionne également le statut de la femme et l’inégalité des sexes dans la société. La mise en scène de Cécile Arthus joue sur les palpitations du corps, le désir, la sensualité, la violence de l’amour et les faux-semblants de ces « monstres civilisés » qui vont tomber les masques pour n’être plus que des « monstres humains ».  

 

Dès 15 ans

 

Plan du site / RSS / Facebook / Twitter / Contact / billetterie : tél. 03 88 34 10 36, du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30

Ville de Strasbourg

© 2010-2017 TAPS. Un théâtre dans la ville. Mentions légales